Vous êtes en plein dans la montée St-Sébastien, les meilleurs grimpeurs du tour de France seraient fiers de vous. Profitez du replat offert par le croisement avec les rues Audren et Grognard pour vous ravitailler et jeter un coup d’oeil sur l’église sur votre gauche. C’est l’église Saint-Bernard, et elle comporte une particularité que vous remarquerez peut être. Vous ne voyez rien ? Il ne manque pas quelque chose ? Le clocher ! Construite pour pallier l’affluence de Saint-Polycarpe sur demande des Canuts après leurs révoltes, la construction trop coûteuse ne permit pas d’en bâtir le clocher.

Fragilisée par les Arêtes de Poisson (les tunnels sous la Croix-Rousse), puis par la construction de la ficelle reliant Croix-Paquet au plateau de la Croix-Rousse, elle menace de s’effondrer et fut désacralisée. Après avoir été presque démolie, elle fut finalement conservée pour son patrimoine et notamment ses vitraux. Dernière petite devinette : Savez-vous dans quelle ville elle aurait pu être déplacée ? À Dubaï, oui oui ! Heureusement, cela fait une dizaine d’années que ce projet tombe petit à petit dans l’oubli, comme l’église d’ailleurs…

Sources :
LUC Robert, Les pentes de la Croix-Rousse au fil du temps, Éditions du Mot Passant, 2003, 120p, (Collection Au fil du temps)