On s’arrête déjà ? Et oui ! Vous êtes un Vorace maintenant n’est-ce pas ? Replongez-vous en 1848, en pleine insurrection : la rue d’Austerlitz est encore la rue des Fossés, et vous êtes sur cette petite place, devant l’Auberge de la mère Maréchal. C’est le seul lieu qui sert encore du vin au litre, et vos frères Canuts s’y réunissent bientôt. Le beuverie est bien sûr un prétexte aux discussions politiques : Le 1er empire est tombé il y a 33 ans, et le roi Louis Philippe Ier est au pouvoir. Buvons à la République !

Le 24 Février, vous et quelques 300 voraces descendez à l’Hôtel de Ville, alors que le roi a abdiqué. Sans l’aide des soldats de la place Bellecour, vous prenez le palais avec de simples pierres mais un sublime élan républicain. Peut-être était-ce même vous, qui avez proclamé la Seconde République de son balcon !

C’est le début de la Révolte Vorace : Du 25 Février au 18 Mars, les Canuts dirigent la ville, qu’ils ont pris sans combattre ou presque, avant qu’un délégué du gouvernement provisoire ne viennent cohabiter. Plus tard, en Juin, les ouvriers montent à Paris, mais le destin sera différent, et ils devront vite rendre forts et administrations…

Sources :
LUC Robert, Les pentes de la Croix-Rousse au fil du temps, Éditions du Mot Passant, 2003, 120p, (Collection Au fil du temps)